Rosalis

La Bibliothèque numérique de Toulouse (Haute-Garonne)

Plongez dans les trésors de la Bibliothèque Municipale de Toulouse (Haute-Garonne) sans bouger de chez vous. Riche de 60 000 ouvrages et documents anciens que vous pourrez étudier et imprimer.

Historique

La bibliothèque municipale a numérisé ses livres anciens.

La numérisation des livres anciens de la Bibliothèque municipale a démarré en 1994. Rosalis va continuer à s'enrichir.

C'est un travail colossal, qui représente, depuis le début de la numérisation en 1994, des heures et des heures d'études, archivage, prises de vue, commentaires… mais le résultat est à la hauteur.

Contenu

La bibliothèque municipale de Toulouse, classée au 5e rang national du point de vue de la richesse de ses collections patrimoniales (150 000 documents du VIIe siècle à aujourd'hui) vient de lancer une version numérique, Rosalis, " pour que le grand public prenne plaisir à découvrir des choses magnifiques", résume Jocelyne Deschaux, responsable du patrimoine écrit à la " BM ", rue du Périgord. Rosalis est un outil extraordinaire pour les étudiants, les chercheurs, et les curieux de tous âges. On peut feuilleter sur son écran plus de 60 000 ouvrages et documents, les étudier, imprimer des pages… On voyage dans le temps et dans l'espace, au travers de dix collections baptisées " Agatange " (300 partitions musicales du VIIe siècle à nos jours et un fonds d'ouvrages précieux de musique), " Chine " (une collection de disques du temps de la Révolution chinoise qu'on peut écouter en ligne), " Enfantina " (des albums de coloriage et livres d'éducation dont les plus anciens datent du XVIIIe siècle), " Enluminures " (400 manuscrits médiévaux), " Langue d'Oc " (manuscrits occitans du Moyen Âge au XXe siècle), " photographies anciennes " (5 000 clichés du pyrénéiste Eugène TRUTAT, premier directeur du Muséum à la fin du XIXe), " Presse régionale " (chroniques de 1820 à 1944), " Pyrénées " (imprimés et musiques de la fin du VIe aux années trente), " Toulouse et sa région " (documents dont les plus anciens remontent au XVIIIe siècle).

Racine annoté par lui-même

La dixième collection, « Trésors », est sans doute la plus insolite. Elle recense une soixantaine d'ouvrages précieux que l'on ne trouve nulle part ailleurs. « Nous avons un exemplaire de 1689 de la tragédie « Esther », annoté de la main de Racine lui-même, qui indique les passages de l'Écriture Sainte qui l'ont inspiré. C'est un document exceptionnel qui a été légué par un bibliophile. Nous l'avons déjà présenté lors des petites conférences que nous organisons autour de nos '' trésors '' le vendredi à midi et demie, tous les quinze jours », raconte Jocelyne Deschaux.

Cette collection numérisée compte de véritables chefs-d'œuvre, comme ce manuscrit médiéval, « Apocalypse en vers français », orné de 121 enluminures remplies de personnages, d'anges et de monstres de fin du monde, sur lesquels on peut zoomer pour en étudier tous les détails, juste pour le plaisir des yeux !

Le chiffre : 60 000

Ouvrages et documents numérisés. Photographies, documents, livres anciens sont désormais accessibles sur Rosalis, la nouvelle plateforme de la Bibliothèque de Toulouse (rue du Périgord) lancée en octobre pendant le festival Novela.

Bibliothèque numérique pour tous

Plus qu'une bibliothèque numérique, Rosalis est un véritable portail Web, ouvert, participatif avec un blog, des espaces d'échanges et de collaboration : on peut ainsi contribuer à la partie encyclopédique du site, suggérer un nouveau thème, proposer un document pour enrichir le fonds ou encore identifier une photographie.

 

 

Accès

Site : Rosalis

  Retour à la page d'accueil

Nos nouvelles des douze derniers mois
  

 

CGL - Tous droits réservés - Décembre 2012